le glaucome

Prenez soin de vos yeux

Les causes exactes de la maladie ne sont pas connues, mais on sait que la génétique joue un rôle : le risque de faire un glaucome est plus important dans une famille où il y a déjà eu des glaucomes. Les deux yeux ont donc la même prédisposition, même si le glaucome n’évolue pas forcément de la même manière des deux côtés.

Le glaucome est une maladie oculaire qui touche surtout les personnes de plus de 45 ans. Résultant d’hypertension oculaire, le glaucome non soigné a pour effet la perte progressive du champ visuel périphérique. On voit comme au travers d’un canon de fusil.

Mécanismes physiopathologiques : La cornée, l’iris et le cristallin sont nourries par l’humeur aqueuse, le rôle de ce liquide est de leurs apporter les nutriments nécessaires, avant d’être évacué hors de l’œil à travers un filtre, que l’on nomme le trabéculum, situé dans l’angle entre la cornée et l’iris (angle iridocornéen). Une pression trop élevée, va avoir des répercussions au niveau des vaisseaux situés au fond de l’oeil et provoquer une lente dégradation de la vision. On distingue principalement le glaucome chronique (ou glaucome à angle ouvert) forme la plus fréquente, de 80 % à 85 % des cas et le glaucome aigu (ou glaucome par fermeture de l’angle) qui est relativement rare.

Glaucome chronique à angle ouvert est le type de glaucome le plus courant chez l’adulte. La maladie est souvent asymptomatique et n’est décelée que lors d’un examen de la vue. Il est lié à la fermeture progressive du filtre d’évacuation. Le fait que ce phénomène soit progressif explique que l’augmentation lente de la pression oculaire n’est pas perçue.

Glaucome aigu par fermeture de l’angle, est très brutal. Il est lié à l’accolement de l’iris au filtre d’évacuation. L’iris bloque l’écoulement du liquide interne de l’œil. La pression intra-oculaire augmente alors subitement, ce qui entraîne d’importantes douleurs au niveau de l’œil, ainsi que d’autres symptômes, comme des nausées, des vomissements, l’apparition de halos colorés autour des sources lumineuses et une perte de vision. C’est une grande urgence ophtalmologique.

Il existe plusieurs types de traitement :

  • Les collyres (à raison d’une ou plusieurs gouttes à mettre à heures fixes dans l’œil atteint) permettent de diminuer la quantité de liquide produite par votre œil et d’augmenter la quantité évacuée. Le traitement est à suivre à vie.
  • Le laser permet de faciliter l’évacuation du liquide contenu dans votre œil pour y faire baisser la pression. Son effet n’est pas définitif, et l’intervention doit parfois être répétée.

Prévenir le glaucome

  • Avoir une alimentation riche en fruits et en légumes afin d’apporter à vos yeux les besoins en vitamines et en minéraux. Plus d’information dans : l’Alimentation et la vision
  • Faire de l’exercice physique doux et régulier. Il est préférable de consulter pour choisir les exercices appropriés (attention aux exercices vigoureux et à certaines postures de yoga avec la tête en bas, qui peuvent augmenter la pression dans les yeux). Il faut aussi prêter attention aux facteurs qui génèrent du stress et tenter d’y trouver des solutions. La pratique du yoga des yeux Eye-San permet de relaxer les yeux et de relâcher les tensions oculo-motrices.
  • Au soleil, protéger les yeux des rayons ultraviolets en portant des lunettes très protectrice : le soleil et la vision

Les commentaires sont fermés.