La perception visuelle

On appelle perception visuelle, les processus qui conduisent les êtres vivants à se construire une représentation mentale du monde qui les entoure.

La vision ne se réduit pas à une simple photographie du monde environnant, car les traitements effectués dans le système visuel, nous apportent des connaissances sur les objets et les événements environnants que n’acquièrent aucuns appareils photographiques. La vision est un mécanisme qui implique nos fonctions supérieures : c’est un acte cognitif élaboré.

Les rayons lumineux se réfléchissent sur la surface d’un objet, pénètrent dans notre œil et atteignent les cellules visuelles de la rétine, les cônes et bâtonnets qui contiennent des pigments sensibles à la lumière. Ces pigments vont transformer les photons lumineux de la lumière en messages électriques.

Voies de la visionLes message sont ensuite transmis par les nerfs optiques, qui se croisent à l’arrière des yeux sous le cerveau au niveau du chiasma. Ainsi une partie des sensations de l’œil droit aboutit à la partie gauche du cerveau et inversement. La partie commune des 2 champs visuels nous permet de voir en relief et d’évaluer les distances. Les messages nerveux venant des 2 yeux gagnent le cortex visuel occipital.

Puis ces messages nerveux gagnent les aires visuelles voisines qui traitent de façon spécifique des aspects différents du message visuel (position, couleur, direction du mouvement, reconnaissance des formes) :

  • le cortex temporal qui permet la reconnaissance des objets (Quoi ?)
  • le cortex pariétal qui localise les objets dans l’espace (Où ?).
  • voie visuelle ventrale et dorsale

Les commentaires sont fermés.